Etourvy

25 décembre 2014
de admin
0 Commentaires

Actualités

Relevé des compteurs électriques.

Le relevé des compteurs électriques aura lieu le mardi 14 février.

Conseil municipal.

Le conseil municipal se réunira le vendredi 03 février 2017 avec pour ordre du jour :

  • Dossier Landion en présence de Monsieur Alloux, technicien du SMBVA
  • Travaux 2017
  • Renouvellement des membres de l’AFR
  • Délégués SDDEA compétence eau potable
  • Délégués au Conseil d’Orientation de la Politique de l’Eau
  • Classement des communes en zone soumise à contraintes naturelles (ZSCN)
  • Demande de certificat d’urbanisme
  • Conseil Départemental : demande de signalisation axiale sur les routes départementales, signalisation du domaine Saint Georges et dossier route RD Sirjeanne
  • Informations et questions diverses.

Le Landion d’Etourvy.

Le dossier de la renaturation et de rétablissement de la continuité écologique du Landion a été présenté le mercredi 25 janvier au syndicat Mixte du Bassin Versant de l’Armançon. Celui-ci  a décidé à l’unanimité des membres présents de se porter maître d’ouvrage du projet. Un premier comité de pilotage aura lieu à Etourvy le mercredi 08 février.

Eglise Saint-Georges d’Etourvy.

Le cabinet Juvenelle retenu par le conseil municipal pour réaliser l’étude diagnostique nécessaire à la rénovation de l’édifice a rendu ses conclusions. Le coût pour une rénovation complète est estimé à près de 750 000 € HT auxquels il faut ajouter les honoraires du bureau d’étude soit un total de 817 944 €. A la demande du conseil municipal, l’architecte maître d’oeuvre a défini une première tranche de travaux devant permettre de rénover les toitures, charpente et couverture, dans leur globalité (à l’exception de la nef), ainsi que les réfections du pilier de contrefort et de la voûte. Le montant de cette première tranche est évalué à 299 722 € HT soit 359 667 € TTC en intégrant les honoraires. Les aides envisageables se décomposent ainsi :

  • DETR (Etat) : 20 % à 30 %
  • Conseil régional : 15 %
  • Conseil départemental : 8 à 13 %

soit un total maximum de 48 % à 58 % d’aides publiques.

D’autres pistes peuvent être exploitées auprès de :

  • la Sauvegarde de l’Art Français qui a déjà apporté sa contribution pour les travaux de sécurisation de l’édifice.
  • La Fondation du Patrimoine qui pourrait contribuer à hauteur de 10 % si nous sommes capables de mobiliser par le biais d’une souscription 5 % au minimum du montant des dépenses engagées.